PRAY FOR ME -- PRIEZ POUR MOI -- OREN PARA MI

Visit the prayer log and add your intentions.

Visitez le carnet de prières et ajoutez-y vos intentions. Ici se trouve le lien.

Visiten el cuaderno de oraciones y anoten sus intenciones. Llamenlo clicando aqui.

mercredi 21 mars 2012

LE SACREMENT DE LA RECONCILIATION ET LE MESSAGE DE LA SALETTE [2]




LE SACREMENT DE LA
RECONCILIATION A 
TRAVERS LE PRISME DU
MESSAGE DE NOTRE DAME
A LA SALETTE [2]


(Reflection d'Isabel Dion)



3. À La Salette: Ci-dessus, (L'autre jour)nous avons dit que notre Dame a mentionné « Mon fils », six fois dans son message aux enfants. Elle portait également un crucifix avec les instruments de la crucifixion sur sa poitrine. Elle nous indique que son message est centré sur le Christ, son fils. Elle vient pour prendre la parole au nom de son fils. Elle vient appeler son peuple à vivre le plan initial de Dieu. Qu'est-ce plan original ? Le catéchisme de l'Église catholique (374) nous dit que « les êtres humains ont été créés bons ; avaient une relation parfaite avec Dieu ; avec eux-mêmes ; et avec toute la création. » Qu’il soit dit en passant,  la montagne de Salette où notre mère a choisi d'apparaître est symbolique de la perfection de la création. Ce lieu est tellement majestueux, si beau, si pure et si serein. Cela nous rappelle de la montagne où son fils allait souvent pour prier et communier avec son père. Sur cette montagne, la belle dame nous appelle a retourner au plan de Dieu pour les premiers humains qui vivaient dans un état de «justice et sainteté originales... » (CCC, 375)

4. Église et l'écriture :  Cet état de pureté original a été malheureusement interrompu parce qu'ils désobéirent l’Alliance entre Dieu et eux. Cette désobéissance, c'est ce que nous appelons le péché originel, que nous avons tous hérité. Malgré cette désobéissance, Dieu ne nous a pas abandonné. En fait, nous lisons que Dieu dit : Je mettrai l’inimitié entre toi et la femme et entre ta  progéniture et le sien ; elle frappera à ta tête, alors que tu frappera son talon. » (Genèse 3:15) Ce passage de la Genèse est appelé le Protoevangelium                 (« premier évangile »): la tradition chrétienne considère cela comme la première annonce du Messie et Rédempteur. C'est une bataille entre le serpent et la femme dont les descendants remporteront la victoire finale.
Dieu a envoyé son fils Jésus sous la forme d'un être humain pour nous montrer son grand amour qui se manifeste dans sa passion, la mort et la résurrection que nous célébrons dans le baptême et qui nous rachètent du péché originel.

5. A La Salette : L’appel que Notre Dame nous donne honorer et de respecter le Carême est donc convenable, parce que c'est le moment d'examiner notre conscience et de découvrir ce que nous avons besoin de changer et de renouveler. Notre Dame va nous aider à découvrir les vérités que nous continuons à découvrir de conversion et de réconciliation dans son message, y inclus les éléments de ressemblance qu’il contient a propos de sa relation avec le sacrement de la réconciliation.

6. Ici et maintenant : Il est important de noter que, même si nous avons été rachetés du péché originel par la passion, la mort et la résurrection du Christ, c'est encore un fait que nous souffrons de ses conséquences. Ces conséquences entraînent une  nature humaine affaiblie qui se manifeste a travers son penchant au mal (ou concupiscence) qui reste toujours présent.  C'est l'attraction au péché que nous subissons au jour le jour.

7. Encore du catéchisme : Et le péché, qu’est-ce c’est?  Le péché est la rupture de la relation avec soi-même, avec les autres et avec Dieu. L’appel de Notre Dame d'honorer et respecter le Carême est donc convenable, parce que c'est le moment juste d'entrer dans notre propre intérieur et découvrir ce que nous avons besoin de changer et de renouveler.

8. À La Salette, Notre Dame nous invite à rétablir une relation qui est brisée par le péché. Quels sont les péchés qui rendent les bras de son fils si lourds ? Elle en mentionne deux :
1) « Je vous ai donné six jours pour travailler, j'ai gardé le septième pour moi-même. » Elle cite Genèse 2:2,  « le septième jour Dieu se reposa de tout ce qu’il avait fait.»
2) « Ceux qui conduisent les charrettes ne peuvent pas jurer sans y mettre le nom de mon fils. » Vous ne prendrez pas le nom du Seigneur votre Dieu en vain. (Ex.20:7)