PRAY FOR ME -- PRIEZ POUR MOI -- OREN PARA MI

Visit the prayer log and add your intentions.

Visitez le carnet de prières et ajoutez-y vos intentions. Ici se trouve le lien.

Visiten el cuaderno de oraciones y anoten sus intenciones. Llamenlo clicando aqui.

samedi 18 août 2012

SACREMENT DE RECONCILIATION ET L'APPARITION A LA SALETTE


LE SACREMENT DE LA RÉCONCILIATION À TRAVERS LE PRISME DE L'APPARITION À LA SALETTE

Reflexion par Isabel M. Dion
Laique Associee
Province de Notre Dame d'Esperance
California

Introduction
Lorsque notre Dame apparut à deux enfants très pauvres et analphabètes, sur la montagne d'un petit village appelé La Salette, [19 septembre 1846] un de ses messages fut « pendant le Carême, les gens vont a la boucherie  comme des chiens. » Ce sont des mots très durs.  Notre Dame emploie une expression très dure que les évangélistes Marc et Matthieu utilisent dans leurs récits évangéliques. N'oubliez pas la femme Syrophoenicienne de par sa naissance, dont la fille était possédée par un esprit impur.
Jésus prechait en territoire grec quand la femme s'est approché et suppliat Jésus de guérir sa fille. La réponse de Jésus fut rapide et claire, il était venu pour nourrir les enfants choisis avant de donner le pain aux chiens. Pour les Grecs, un chien était un symbole de déshonneur et servait a décrire une personne qui était audacieuse et sans vergogne. Notre Dame de La Salette a utilisé le même mot pour nous secouer - pour appeler l'attention de ceux qui n’honoraient pas la valeur du Carême.  Ils ne le traitaient pas comme un moment propice pour s'abstenir des désirs de la chair qui satisfait seulement l’individu égoïste. C'est une sorte d'égocentrisme-une attitude utopique centrée sur le nombril. Elle appelle son peuple à se détourner de cette attitude et a se diriger vers son fils, ce fils, qui a donné tout ce qu'il était pour le salut de l'humanité.

Notre Dame de La Salette parle pour Jésus, son fils

Dans son message aux enfants de La Salette, la Vierge Marie, mentionnât  «mon fils » 6
fois.  Encore une fois, elle souhaiterait que son peuple — nous —prêterions attention à son fils. Par conséquent, Notre Dame de La Salette veut nous rappeler que le Carême est un appel à la CONVERSION qui mène à l'aventure de la réconciliation.
« Conversion » nous vient du mot grec, «metanonia » qui signifie « changement d'esprit et de cœur .» Cette conversion n'est pas un événement d’un moment unique. C'est un processus quotidien de mourir à soi-même en s'élevant au-dessus de l’égocentrisme.  Ainsi, nous avons besoin du sacrement de la réconciliation dans lequel on célèbre et Conversion et Réconciliation.

Son fils, Jésus-Christ, en premier plan

A La Salette : En évidence sur sa poitrine, elle porte un crucifix garni des instruments de la crucifixion. Ceux-ci nous indiquent que son message est centrée sur le Christ. Elle est venue parler au nom de son fils pour 'appeler son peuple à vivre le plan initial de Dieu. Qu'est-ce qu’est ce plan initial? Le catéchisme de l'Église catholique (374) nous apprend que les humains ont été créés bons ; ils ont eu une relation parfaite avec Dieu ; avec eux-mêmes ; et avec toute la création. »
Par ailleurs, la montagne de La Salette, où elle a choisi d'apparaître est symbolique de la perfection de la création parce qu'elle est si belle, si pure, si sereine. C’est cette montagne qui nous rappelle ou son Fils allait si souvent pour prier et pour passer du temps paisible dans la présence de son Père.
C’est sur cette montagne qu'elle nous invite à retourner au plan que Dieu avait élabore pour les premiers humains qu’il avait créé dans un état de «justice et sainteté originales. »
(CCC) 375, Cet état a été malheureusement interrompu parce qu'ils désobéirent Alliance que  Dieu avait conclue avec eux. Cette désobéissance, c'est ce que nous appelons le péché originel dont nous avons tous hérités.

Dieu n’abandonne jamais ses enfants

Mais Dieu ne nous a pas abandonné. En fait, dans le livre de la Genèse 03:15 Dieu dit : Je mettrai inimitié entre vous et la femme et entre votre progéniture et le sien ; il frappera à votre
tête, tandis que vous frapperez leur talon. » Ce passage de la Genèse est appelé le Protoevangelium (« premier évangile »). La tradition chrétienne considère cela comme la première annonce du Messie et Rédempteur. C'est une bataille entre le serpent et la femme dont les descendants remportent la victoire finale.
La réalité décrite dans le passage dans le livre de Genèse 3: se termina par la victoire finale de son Fils par sa mort et sa résurrection. À notre baptême, Dieu nous a renouvèle dans la grâce sanctifiante – La nouvelle Alliance selon l'amour de Dieu pour nous. Nous sommes devenus participants de la vie divine a un niveau plus profond; Nous sommes devenus enfants de Dieu à un nouveau niveau. Dieu a restauré notre relation avec lui, mais aussi nos relations avec les autres et de la création. Cet Alliance d’amour exige notre fidélité tout comme Dieu nous a promis sa fidélité pour toujours.  Cependant, humains que nous sommes, nous sommes enclins à briser cette fidélité.
Par conséquent, Notre Dame est venue à cette montagne magnifique de La Salette, les larmes aux yeux pour nous appeler afin de renouveler l'Alliance d’amour. Ses larmes parlent de sa souffrance en union avec son fils, ceci, indique par le grand crucifix qu'elle porte sur sa poitrine. Son invitation câline, «approchez, mes enfants, n’ayez pas peur. Je suis ici pour vous dire une grande nouvelle.» nous montre une mère tendre et aimante. Elle nous fait sentir bienvenu et confortable et nous attire pour écouter ce qu'elle nous dira. Elle dit aux enfants, Mélanie et Maximin, que si son peuple ne se soumettra pas elle sera forcée de laisser aller le bras de son fils...Il est si lourd qu'elle ne peut plus le retenir. Ce message nous est adressé aussi. Elle continue à dire aux enfants et a nous, ce que c’est qui la fait pleurer et ce qui rend le bras de son fils si lourd.

Pourquoi elle pleure

Qu’est-ce qui rend les bras de son fils et les siens tellement lourds et pourquoi elle pleurer? Il y a deux choses: 1) je vous ai  donne six jours pour travailler. J'ai gardé le septième pour moi-même. » Notre Dame cite Gen.2:2.  Elle dit ces choses à Mélanie et Maximin le 19 septembre 1846. Ces jours-la, les gens travaillaient sept jours de fil dans les usines ou à la ferme. Notre Dame dit que seulement quelques personnes âgées se rendent à l'Église pendant l'hiver.  Les autres n’y allaient seulement s’ils n’aient rien de mieux a faire.  En ce cas, ils y allèrent uniquement pour se moquer de la religion. Le même message résonne encore avec nous aujourd'hui. Dimanche, le jour du Seigneur n'est plus observée par beaucoup de gens comme un jour Saint pour se rappeler, célébrer et prendre part à la passion, mort et résurrection du Christ.  .De plus, nous devons nous rappeler que c'est un jour de louanges et d’action de grâce rendus a Dieu pour son grand amour pour nous en nous donnant son fils Jésus et pour les nombreuses bénédictions que nous avons reçues. Pour certains d'entre nous, le dimanche n'est plus un jour a passer avec Dieu mais c’est un jour de distractions quand nous passons le temps avec le football, baseball, football, pour le centre commercial, pour dormir et autres passe-temps.  Nous entendons certains commentaires qui indiquent que les gens vont à la messe tout simplement pour satisfaire une obligation... peut-être que nous pouvons dire que c'est aussi une façon de se moquer de la religion ?
2) La seconde est, « Ceux qui conduisent les charrettes ne peuvent pas jurer sans introduire le nom de mon fils. » Nous entendons et lisons ce manque de respect du nom de son fils de jour en jour. Aujourd'hui ce n'est pas différent que ce ne l’était a l'année 1846. Mary chante dans son Magnificat que le nom de son fils est Saint. (Lk. 01:49) « Le nom du Seigneur est Saint. Pour cette raison homme ne doit pas abuser ni le jour ni le nom. Il doit garder à l'esprit, un sense  d’adoration silencieuse et aimante. Il ne prendra pas ce nom dans son discours sauf pour bénir, louer et glorifier il. »(CCC 2143)

Mission de Mary – Retenir la bras de son fils

Dans le Musée de la basilique à la montagne de La Salette, il y a une peinture qui représente les mains de Mary soutenant les bras de Jésus allongés sur la Croix. C'est bien sûr qu’il y a ici un rappel de quand Aaron Ur supportèrent les bras tendus de Moïse, afin que les Israélites puissent vaincre les Amelikites. [Exode 17 ; 8:16] Il y a deux choses qui me sonnent dans cette image : tout d'abord, Marie attire notre attention sur les bras de son fils. .Les bras de son fils sur la Croix nous parlent de son amour rédempteur pour toute l'humanité ; En second lieu, Marie nous dit qu'elle est une partenaire de Jésus dans cet amour rédempteur ; Elle est la co-rédemptrice ; Elle est partenaire de Jésus dans la réconciliation du monde. C'est dans cette optique qu'une femme dans le village de La Salette, après avoir entendu et écouté l’histoire convaincante des enfants et le message de la Belle Dame, s'exclama que la « Belle Dame » était la Vierge Marie et qu'elle l’a appelée «réconciliatrice des pécheurs. »
Avec ces deux choses qui font que notre Dame se montrât en pleures (et demeure toujours en pleures) l’événement de La Salette a montre la préoccupation de Marie pour les enfants en train de mourir dans les bras de leurs mères. Elle a senti cette douleur parce qu'elle-même avait tenu le cadavre de son propre fils dans ses bras. Aujourd'hui, beaucoup d'enfants a travers le monde entier meurent dans les bras de leurs mères en raison de la pauvreté et, douloureusement, à cause de l'avortement.
La semaine dernière, j'ai vu une image d'une mère portant son très jeune bébé dans ses bras. La légende de l'image était la suivante : un bébé gravement battu parce qu'elle était née une fille. Je ne pouvais pas m’empêcher de pleurer.  Je suis sûre que notre mère pleure pour ces chose qui se répètent dans le monde d’aujourd'hui. Les impuissants sont le plus souvent victimes de la violence. Prions pour ces jeunes victimes et les auteurs de ces crimes de violence.

Préoccupation de Mary a propos de la prière

Elle a demandé à Mélanie et Maximin: « priez-vous bien mes enfants? » Honnêtement, ils ont répondu, « pas très bien, Madame. »
«Ah, mes enfants, vous devez les dire matin et soir, même si vous ne dites qu'un notre père et un je vous salue Marie. Lorsque vous pouvez faire mieux, dites plus. »
Par cette question posée a Mélanie et Maximin Mary nous rappelle l'importance de la prière. Tout d'abord définissons de manière simple ce qu’est la prière. La prière est un don de Dieu pour nous. C'est notre lien avec Dieu... notre chemin a la connaissance de Dieu d'une manière plus profonde. La prière est un moyen d'approfondir notre relation avec Dieu. Dans la prière, nous parlons à Dieu et Dieu nous parle et nous écoute. La prière est un signe que nous  reconnaissons que Dieu nous a créés à son image. Nous sommes donc dépendants sur lui pour notre existence. Par conséquent, Notre Dame de La Salette nous exhorte à prier. Ne pas prier est un péché. Qu’est-ce c’est le péché ? C'est briser notre relation avec soi-même, avec les autres et avec Dieu
Puis,  ne pas prier est de refuser le don de notre création par Dieu lui-même.  C’est aussi refuser une relation personnelle relation. C'est un péché d'orgueil. Ne pas de prier chaque jour est un péché, car nous disons que nous n'avons pas besoin de Dieu. Notre Dame de La Salette nous donne une formule pour le maintien de notre relation avec Dieu. Elle nous dirige vers la prière magnifique et parfaite- le Notre Père. C’est la prière qui vient de la bouche de son fils. C'est la prière qui contient tout ce que les évangiles nous enseignent pour maintenir la relation avec Dieu qu’est l'amour. Elle nous donne également la prière adressée à elle-même – le Je Vous Salue Marie.

Marie nous appelle à la Conversion

La négligence et le manque de respect pour le septième jour, manque de respect pour le saint nom de son fils et ainsi que sa préoccupation pour le traitement des impuissants (enfants et autres) et la négligence de la prière la cause à pleurer. Si notre mère de La Salette, appelle son peuple à la conversion et de la réconciliation avec Dieu ; Si nous répondons à cet appel, elle promet une présence plus forte de la bonté et des bénédictions de Dieu. Elle dit: «si ils sont convertis les roches et les pierres seront transformées en tas de blé... et les pommes de terre seront  auto-semences ». Si nous sommes convertis, nos cœurs de roches et de pierres seront transformes en cœurs de chair (Ezekiel 36:26)...En outre, d'abondantes bénédictions nous seront accordées. Elle dit: «les pommes de terre seront semées par elles-mêmes, »  ce qui signifie que paix, harmonie et amour, de du prochain et de Dieu s'ensuivra comme le fruit de notre conversion. Le message de Notre Dame est véritablement une nouvelle d'espoir et d'amour.

Le sacrement de la réconciliation

La réconciliation est au cœur de la mission du Christ : la bonne nouvelle de la libération que nous entendons dans ces histoires : le fils prodigue, la brebis perdue et la samaritaine, pour n'en nommer que quelques-unes. Dans ces histoires Jésus prend l'initiative d'appeler les pécheurs à Dieu. Il prend le première pas pour les rejoindre. Il offre les cadeaux de pardon et de réconciliation à ceux qui ont été égarés. Commençant avec pardon et la réconciliation avec Dieu, le noyau du pardon de Dieu est toujours espoir, amour, miséricorde et compassion. Dieu est heureux d'accueillir les pécheurs.

Conclusion

Maintenant permettez-moi de vous présenter les similitudes entre le message de notre
Dame de La Salette et notre voyage vers le sacrement de la réconciliation.
A La Salette : Suivant la coutume de son fils, elle a choisi la montagne pour communiquer son message de conversion a deux enfants pauvres, sans instruction et humbles.  Son fils est allé au désert pour être attaqué par le diable. Notre Dame a parle à des enfants en employant des mots et des symboles.
Le Christ répond avec des mots et des symboles au message alléchant du diable. À la fin, le Christ en est sorti victorieux.
Le sacrement de la réconciliation est notre pique de montagne. Il est également rempli de mots et de symboles.  Pour certains d'entre nous, il nous faut quelque temps pour gravir la montagne. Comme le Christ nous en sortirons victorieux et sain.

Ce sacrement est vécu profondément à travers le prisme du Message de Mary de La Salette. C'est un voyage à la montagne de l'amour. Ce voyage vers le sacrement de la réconciliation a des étapes que nous suivons avec discipline et persévérance. Notre Dame de La Salette nous montre les mesures à prendre sur le voyage qui mène au sacrement de la réconciliation dans son message à travers ses mots et certains symboles.